Aïcha Snoussi

Née en 1989, à Tunis, Aïcha Snoussi vit et travaille à Paris.

Le travail d’Aïcha Snoussi questionne les notions d’identité et de validité des normes et des classements au travers de dessins et d’installations qui mêlent fictions et archives. En brouillant les pistes de la réalité pour donner à voir les vestiges ou les traces d’une histoire qu’elle a réinventée, l’artiste développe une mythologie personnelle qui fait référence aux épisodes de notre histoire contemporaine (identité de genre et migration) tout en convoquant un faisceau de références intimes. Son travail questionne le rapport du dessin et de l’objet à l’histoire, aux mémoires, aux ruines, à ce qu’il reste, dans des agencements organiques et poétiques en dialogue avec les lieux investis in situ.

 

Lauréate du Prix Sam pour l’art contemporain et du premier Prix de la Fondation Rambourg en 2020, pour son projet « Underwater تحت الماء » , fiction archéologique autour d’une civilisation queer redécouverte sur les côtes africaines. Ce projet se décline en une suite d’installations et d'expositions au MO.CO. Montpellier Contemporain, au Palais de Tokyo à Paris, à la Fondation Zinsou à Ouidah, au Site archéologique Lattara et prochainement à Tunis.  Elle participe également à différentes expositions collectives parmi lesquelles « Habibi, les révolutions de l’amour » à l’Institut du Monde Arabe du 27 septembre 2022 jusqu’au 19 février 2023 et « Les Portes du possible. Art & Science-fiction » au Centre Pompidou Metz du 5 novembre au 10 avril 2023.

Portrait de l'artiste Aïcha Snoussi.jpg