Aïcha Snoussi

Née en 1989, à Tunis. Vit et travaille à Paris. Aïcha Snoussi est diplômée de l’Institut Supérieur des Beaux-arts de Tunis et de l’Université de la Sorbonne. Graveuse de formation, le dessin à l'encre est au centre de ses expérimentations. Des fresques aux installations de cahiers, le dessin est pensé comme un outil de fiction et d’archéologie. Anticodexxx, le livre des anomalies ou encore undefined scrolls sont des projets d'anti-savoirs, qui questionnent les normes établies et la pensée dominante en créant d'autres imaginaires possibles. Son travail a été exposé à Investec Cape Town Art Fair, Art Paris, AKAA Art Fair, 1.54 à Londres, Art Brussels, Marseille, mais aussi dans des expositions de festivals queers militants comme Sortir de l’hétérosexualité au 59 Rivoli, Comme Nous Brûlons à Saint-Denis et Au temps du 230 à Tunis. 

 

Ses recherches se déclinent sous forme de fresques et d’installations où se conjuguent le petit format des feuillets de cahiers et les grandes surfaces des galeries ou musées recouvertes d’encre ou de pierre noire, mais aussi plus récemment de collections d’objets, de pierres et d’ossements qui s’inscrivent dans une continuité d’une démarche archéologique. Son travail questionne le rapport du dessin et de l'objet à l'histoire non écrite, aux traces, aux mémoires, aux ruines, à ce qui reste des luttes. L’outil de la fiction et la forme encyclopédique s’approprient les codes de la présentation du savoir - le codex, le parchemin, le rouleau manuscrit ou le cahier d’écolier comme symbole de l'Institution - pour extraire son contenu, le désacraliser et penser des 'antisavoirs' issus des marges. 

Aïcha Snoussi, Fossiles